FORUM DE GREY'S ANATOMY ET PRIVATE PRACTICE

Tout sur la série Grey's Anatomy et son spin-off Private Practice !
 
AccueilAccueil  Portail*Portail*  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Nouvelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marino
Vole un patient aux psys


Messages : 2130
Age : 40
Localisation : dans les rêves d'Alex
Karma : +11
Points : 17079
Fonction : Modo

MessageSujet: Nouvelle   Mar 9 Juin - 12:37

voici un petit délire du soir.

ancienne version
Spoiler:
 

edit du 26.08.2009 version corrigée

Il était assis là et la regardait sans retenue. Elle ne détournait pas les yeux et ne semblait pas gênée par ce regard si insistant.
Comme si elle y était habituée.
Comme si elle était blasée par le regard que cet homme portait sur elle.
Pourtant au plus profond d'elle même, elle ne supportait plus cette situation. Tout la dérangeait, l'homme, son regard et surtout sa propre attitude. Elle n'avait jamais su lui dire non, elle n'avait jamais su détourner la tête ou lui montrer sa désapprobation, sa gène. La simple idée de risquer de fâcher l'homme, de le blesser la tourmentait. Elle se devait de rester de marbre et souriait encore en attendant qu'il change d'avis, qu'il se lève et aille voir ailleurs. Elle savait que ça arriverait, ça finissait toujours par arriver. Il expirait avec force comme pour remplir ses poumons et se donner suffisamment de force pour partir enfin. L'homme se levait alors, la regardait une dernière fois et tournait les talons.

Elle savait aussi qu'il reviendrait, il revenait toujours.
Cette certitude lui permettait d'attendre patiemment son retour. Parce que même si elle supportait mal son insatiable regard, l'homme lui manquait dés qu'il avait tourné le dos. Le voir s'éloigner d'elle était à la fois une délivrance et une véritable une déchirure.
En fait ce qu'elle aurait voulu, c'est qu'il la regarde autrement, avec moins de ferveur, et surtout, qu'il lui parle davantage.

Parfois, l'homme pleurait. Il lui était même arrivé de crier, d'hurler, de dire des choses inconsidérées. Elle n'aimait pas ses excès de colère et la souffrance qu'il exprimait à travers elle. C'était alors le seul moment où elle préférait qu'il se contente de la regarder sans rien dire. C'était plus facile pour elle parce qu'elle aurait voulu elle aussi hurler, pleurer ou lui donner un baiser pour qu'il se calme, s'apaise enfin. Elle ne savait pas le faire alors dans ces cas là si il pouvait simplement se contenter de la contempler c'était mieux pour elle.

Mais de temps à autre, l'homme lui glissait un mot d'amour au creux de l'oreille ou se permettait de caresser délicatement ses courbes parfaites et éternelles. Elle aurait voulu soupirer et frissonner de plaisir tant elle aimait ça. Ces instants furtifs et trop rares lui étaient précieux même si elle sentait en lui de la mélancolie. Cette sensation qu'elle n'aurait pas du ressentir, qui lui était interdite, lui permettait de patienter jusqu'à la prochaine visite de l'homme.

Ce jour là, elle sentit une douce excitation monter en elle dés qu'elle aperçu l'homme arriver enfin. Il y avait tellement longtemps qu'il n'était pas venu qu'elle avait fini par croire qu'il l'avait abandonnée, que la froideur qu'elle émanait l'avait fait fuir.

Dés qu'il fut assez proche, elle discerna en lui une intense colère à laquelle elle n'avait jamais été confrontée. Elle eut peur, peur de son regard fuyant, peur de ses mains qui se nouaient et se dénouaient avec frénésie.

En arrivant, il avait posé quelque chose sur le banc mais elle n'arrivait pas à voir ce que c'était. Elle ne pouvait ni bouger, ni tourner la tête. Elle devait simplement continuer à regarder droit devant elle comme elle l'avait toujours fait.
Elle sentait, aujourd'hui plus qu'un autre jour, que l'homme attendait quelque chose d'elle.

Excepté la colère qu'il dégageait, quelque chose en lui avait profondément changé. Elle ne savait pas quoi. La crainte et l'incertitude commençaient à la gagner. Crainte qui se transforma petit à petit en angoisse puis en terreur lorsqu'elle réalisa ce qui avait changé.
L'homme ne la regardait pas.
Elle était née pour ça, pour que cet homme l'admire, la contemple, la vénère et aujourd'hui il était là, assis et ne la regardait pas. Il réfléchissait. Elle lui avait souvent reproché ce regard trop insistant mais aujourd'hui son absence la tourmentait.
Soudain, l'homme se leva et saisit l'objet posé sur le banc.
Elle aurait voulu crier.

Elle commença par ressentir quelques picotements aux bouts des doigts puis ces mêmes picotements gagnèrent les jambes puis s'amplifièrent. Elle tomba alors à genoux, à ses genoux mais elle ne dit rien.
Chacun de ses membres étaient maintenant envahit par une ondulation destructrice qui se transforma immédiatement en une sensation de brûlure dévastatrice. Elle aurait voulu hurler sa douleur mais encore une fois elle ne le pouvait pas.
La colère de l'homme s'était inévitablement abattue sur elle. Il avait brandit une masse en hurlant et frappait, frappait encore … jusqu'à la détruire.
S'en était fini d'elle. Son magnifique corps austère et lisse venait d'éclater, de se briser en mille morceaux qui se rependraient aux quatre coins du parc au grés du vent. La poussière volait, piquait les yeux et le nez de l'homme. Sa masse en avait fini de cette statue froide et sans âme à l'image de la femme qu'il avait tant aimé.
En regardant le vent soulever les fragments de ses souvenirs, l'homme se senti enfin libéré du regard insoutenable de cette femme.



vous avez le droit de tout dire

_________________


Dernière édition par marino le Mer 26 Aoû - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sassy
Emménage chez Cristina


Messages : 11330
Age : 28
Localisation : Orléans , ville du néant . Jeanne d'Arc elle a frit , elle a tout compris ^^
Karma : +14
Points : 22216
Fonction : Modo

MessageSujet: Re: Nouvelle   Mar 9 Juin - 17:47

euh scratch , t'es sur que ça va toi dernièrement Laughing?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eldoreen the LOVE machine
Déteste les internes


Messages : 10953
Age : 34
Localisation : Dans ses draps avec Edward Cullen.
Humeur : Vague à l'âme et coeur qui palpite
Karma : +15
Points : 19462

MessageSujet: Re: Nouvelle   Mar 9 Juin - 20:14

euh... scratch scratch j'ai envie de dire la même chose que Sassy, tu vas bien en ce moment... tu as connu un traumatisme récemment Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://eldoreen.skyblog.com
marino
Vole un patient aux psys


Messages : 2130
Age : 40
Localisation : dans les rêves d'Alex
Karma : +11
Points : 17079
Fonction : Modo

MessageSujet: Re: Nouvelle   Mer 10 Juin - 10:11

de bon matin vos commentaires m'ont bien fait marer merci


pour vous répondre je ne vais pas plus mal que d'habitude Suspect
je voulais créer la surprise et apparemment ça à fonctionné !
bon mise à part vos interrogations à propos de ma santé psychique qu'avez vous pensé de cette nouvelle ? c'est naze ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eldoreen the LOVE machine
Déteste les internes


Messages : 10953
Age : 34
Localisation : Dans ses draps avec Edward Cullen.
Humeur : Vague à l'âme et coeur qui palpite
Karma : +15
Points : 19462

MessageSujet: Re: Nouvelle   Mer 10 Juin - 10:29

Non, moi je ne l'a trouve pas naze, tu as toujours un bon style d'écriture fluide qui se lit relativement facilement.
Mais disons que la fin est beaucoup plus trash d'ou l'interrogation sur ta santé psychique mais si tout va bien avec toi même, si ce n'est pas le reflet d'un désir profond alors tout va pour le mieux
Revenir en haut Aller en bas
http://eldoreen.skyblog.com
marino
Vole un patient aux psys


Messages : 2130
Age : 40
Localisation : dans les rêves d'Alex
Karma : +11
Points : 17079
Fonction : Modo

MessageSujet: Re: Nouvelle   Mer 10 Juin - 10:39

Eldoreen the LOVE machine a écrit:
Mais disons que la fin est beaucoup plus trash
en fait j'avoue quand même que je cherchais un peu à choquer ou du moins à surprendre mais tout en restant "sympa" dans la lecture pour que ce soit interressant. mais peut-être que c'était trop ...

Eldoreen the LOVE machine a écrit:
si ce n'est pas le reflet d'un désir profond alors tout va pour le mieux
benh maintenant que tu le dis, en reflechissant bien, ya bien une ou deux personne à qui je mettrais la tête au carrée

_________________
Revenir en haut Aller en bas
sassy
Emménage chez Cristina


Messages : 11330
Age : 28
Localisation : Orléans , ville du néant . Jeanne d'Arc elle a frit , elle a tout compris ^^
Karma : +14
Points : 22216
Fonction : Modo

MessageSujet: Re: Nouvelle   Mer 10 Juin - 11:00

si je peux être franche , ne m'en veux pas hein ? tu as dit qu'on pouvait tout dire ...

On est pas surpris justement , le truc on s'y attend plus ou moins. Ore tout ce qui fait l'intérêt d'unenouvelle , c'est sa chute , c'est le "oh my god" qu'on peut avoir à la dernière phrase.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marino
Vole un patient aux psys


Messages : 2130
Age : 40
Localisation : dans les rêves d'Alex
Karma : +11
Points : 17079
Fonction : Modo

MessageSujet: Re: Nouvelle   Mer 10 Juin - 11:27

T'en vouloir ? au contraire, je te remercie beaucoup Sassy pour ta franchise.

Par contre je suis curieuse de savoir à cause de quoi la chutte est previsible.
Est-ce que c'est comme pour une mauvaise blague on s'attend toujours à la chutte scabreuse ? ou est-ce pcq il trop "d'indices" dans l'écriture ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
sassy
Emménage chez Cristina


Messages : 11330
Age : 28
Localisation : Orléans , ville du néant . Jeanne d'Arc elle a frit , elle a tout compris ^^
Karma : +14
Points : 22216
Fonction : Modo

MessageSujet: Re: Nouvelle   Mer 10 Juin - 11:40

ba en fait c'est que ton "dénouement" commence à
Citation :
Mais ce jour là, ce fut différent.
, c'est à dire avant même la moitié de ton texte .
DOnc ok ça fait un effet de rupture , mais selon moi il est beaucoup trop tôt .
Dans une nouvelle , pour duper ton lecteur , il faut tout d'abord l'installer dans un certains climat de confiance assez rapidement puis au moment où il s'y attend le moins faire tout basculer , avec une phrase ou deux mais pas plus. Après ce n'est que mon avis , (et en plus j'ai du mal à l'exprimer) Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eldoreen the LOVE machine
Déteste les internes


Messages : 10953
Age : 34
Localisation : Dans ses draps avec Edward Cullen.
Humeur : Vague à l'âme et coeur qui palpite
Karma : +15
Points : 19462

MessageSujet: Re: Nouvelle   Mer 10 Juin - 18:41

Je comprends l'avis de Sassy, en tout les cas. Car oui, quand je dis la fin est trash mais la fin tu l'as sens bien venir. Quand je dis c'est pas naze car ton style est fluide, maintenant, tu pouvais encore plus entretenir le suspens, en tenant plus longtemps ses regards entre les deux, le malaise mélangé au désir, que tu ressens que peu finalement, car tu sens que 'Mais ce jour là, ce fut différent' annonce une fin pas forcément drôle. Donc comme le dis Sassy peut être si tu l'avais mis plus loin et tu nous aurais plus entrainer sur le chemin du désir passionnelle qui se dégage de ses regards et bien là on aurait été plus choqué, pas juste se dire euh.. c'est trash la fin, elle est sûre de se sentir bien
Revenir en haut Aller en bas
http://eldoreen.skyblog.com
marino
Vole un patient aux psys


Messages : 2130
Age : 40
Localisation : dans les rêves d'Alex
Karma : +11
Points : 17079
Fonction : Modo

MessageSujet: Re: Nouvelle   Jeu 11 Juin - 12:54

OK les filles, je comprends tout à fait vos remarques et vous remercie de la franchise dont vous avez fait part. c'est important d'avoir des critiques objectives pour pouvoir avancer et faire mieux (c'est un peu ce que je regrette pour "les jours d'après" qui n'est certainement pas sans défaut).

Maintenant que vous le dites c'est vrai que cette histoire manque de suspens et rentre trop vite dans le dénouement, du coup on garde que le côté "trash" de la fin.
si j'ai le courage j'essaierais de corriger et à défaut je retiens le conseil … si jamais la frénésie de l'écriture me reprenait.
Sinon, apparemment ya quand même un bon point: le style … ouf !

Encore merci

_________________
Revenir en haut Aller en bas
magnes
Aide Bailey à accoucher


Messages : 3516
Age : 39
Localisation : à la maison à s'occuper de la mascotte
Humeur : joyeuse ... c'est bientôt noyel ...
Karma : +6
Points : 15793

MessageSujet: Re: Nouvelle   Ven 12 Juin - 2:01

J'arrive un peu tard ... Embarassed

Je suis d'accord avec les filles pour le style ...
Mais pas pour le dénouement ... perso je n'ai rien vu venir même avec le "Mais ce jour là, ce fut différent." je dois être une bille de ce côté la ... je me suis attendue à un changement mais pas a celui la ...
remarquez l'analyse de texte et tout le toutim ce n'est pas mon fort ... trop mathématicienne pour ca Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
sassy
Emménage chez Cristina


Messages : 11330
Age : 28
Localisation : Orléans , ville du néant . Jeanne d'Arc elle a frit , elle a tout compris ^^
Karma : +14
Points : 22216
Fonction : Modo

MessageSujet: Re: Nouvelle   Ven 12 Juin - 3:03

oui ba te plains pas , tu n'as pas une scène de Shakespeare à commenter toi Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marino
Vole un patient aux psys


Messages : 2130
Age : 40
Localisation : dans les rêves d'Alex
Karma : +11
Points : 17079
Fonction : Modo

MessageSujet: Re: Nouvelle   Ven 12 Juin - 10:03

Shakespeare !!!!!! et aprés tu lis du marino ??????

Merci Magnes (ah j'suis vraiment contenet de te revoir !) et tant mieux si quelqu'un(e)s ne voient rien venir .... au moins c'est pas totalement raté !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
sassy
Emménage chez Cristina


Messages : 11330
Age : 28
Localisation : Orléans , ville du néant . Jeanne d'Arc elle a frit , elle a tout compris ^^
Karma : +14
Points : 22216
Fonction : Modo

MessageSujet: Re: Nouvelle   Ven 12 Juin - 14:31

Citation :
Shakespeare !!!!!! et aprés tu lis du marino ??????
justement ça fait du bien de lire des choses moins "classiques " Laughing
et qui sait , dans plusieurs siècles , des chercheurs de l'université seront à la pêche aux "écrits précieux" sur le forum de la célèbre Marino Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marino
Vole un patient aux psys


Messages : 2130
Age : 40
Localisation : dans les rêves d'Alex
Karma : +11
Points : 17079
Fonction : Modo

MessageSujet: Re: Nouvelle   Ven 12 Juin - 18:40

sassy a écrit:
des chercheurs de l'université seront à la pêche aux "écrits précieux" sur le forum de la célèbre Marino Laughing

les écrits precieux de ce qu'il ne faut pas faire !!!!!!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
sassy
Emménage chez Cristina


Messages : 11330
Age : 28
Localisation : Orléans , ville du néant . Jeanne d'Arc elle a frit , elle a tout compris ^^
Karma : +14
Points : 22216
Fonction : Modo

MessageSujet: Re: Nouvelle   Ven 12 Juin - 18:43

beaucoup des auteurs les plus étudiés aujourd'hui le sont parce qu'ils avaient dérogé aux règles de leur temps Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marino
Vole un patient aux psys


Messages : 2130
Age : 40
Localisation : dans les rêves d'Alex
Karma : +11
Points : 17079
Fonction : Modo

MessageSujet: Re: Nouvelle   Dim 14 Juin - 11:34

certes ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marino
Vole un patient aux psys


Messages : 2130
Age : 40
Localisation : dans les rêves d'Alex
Karma : +11
Points : 17079
Fonction : Modo

MessageSujet: Re: Nouvelle   Mer 26 Aoû - 12:26

coucou,

voici une version corrigée.

Il était assis là et la regardait sans retenue. Elle ne détournait pas les yeux et ne semblait pas gênée par ce regard si insistant.
Comme si elle y était habituée.
Comme si elle était blasée par le regard que cet homme portait sur elle.
Pourtant au plus profond d'elle même, elle ne supportait plus cette situation. Tout la dérangeait, l'homme, son regard et surtout sa propre attitude. Elle n'avait jamais su lui dire non, elle n'avait jamais su détourner la tête ou lui montrer sa désapprobation, sa gène. La simple idée de risquer de fâcher l'homme, de le blesser la tourmentait. Elle se devait de rester de marbre et souriait encore en attendant qu'il change d'avis, qu'il se lève et aille voir ailleurs. Elle savait que ça arriverait, ça finissait toujours par arriver. Il expirait avec force comme pour remplir ses poumons et se donner suffisamment de force pour partir enfin. L'homme se levait alors, la regardait une dernière fois et tournait les talons.

Elle savait aussi qu'il reviendrait, il revenait toujours.
Cette certitude lui permettait d'attendre patiemment son retour. Parce que même si elle supportait mal son insatiable regard, l'homme lui manquait dés qu'il avait tourné le dos. Le voir s'éloigner d'elle était à la fois une délivrance et une véritable une déchirure.
En fait ce qu'elle aurait voulu, c'est qu'il la regarde autrement, avec moins de ferveur, et surtout, qu'il lui parle davantage.

Parfois, l'homme pleurait. Il lui était même arrivé de crier, d'hurler, de dire des choses inconsidérées. Elle n'aimait pas ses excès de colère et la souffrance qu'il exprimait à travers elle. C'était alors le seul moment où elle préférait qu'il se contente de la regarder sans rien dire. C'était plus facile pour elle parce qu'elle aurait voulu elle aussi hurler, pleurer ou lui donner un baiser pour qu'il se calme, s'apaise enfin. Elle ne savait pas le faire alors dans ces cas là si il pouvait simplement se contenter de la contempler c'était mieux pour elle.

Mais de temps à autre, l'homme lui glissait un mot d'amour au creux de l'oreille ou se permettait de caresser délicatement ses courbes parfaites et éternelles. Elle aurait voulu soupirer et frissonner de plaisir tant elle aimait ça. Ces instants furtifs et trop rares lui étaient précieux même si elle sentait en lui de la mélancolie. Cette sensation qu'elle n'aurait pas du ressentir, qui lui était interdite, lui permettait de patienter jusqu'à la prochaine visite de l'homme.

Ce jour là, elle sentit une douce excitation monter en elle dés qu'elle aperçu l'homme arriver enfin. Il y avait tellement longtemps qu'il n'était pas venu qu'elle avait fini par croire qu'il l'avait abandonnée, que la froideur qu'elle émanait l'avait fait fuir.

Dés qu'il fut assez proche, elle discerna en lui une intense colère à laquelle elle n'avait jamais été confrontée. Elle eut peur, peur de son regard fuyant, peur de ses mains qui se nouaient et se dénouaient avec frénésie.

En arrivant, il avait posé quelque chose sur le banc mais elle n'arrivait pas à voir ce que c'était. Elle ne pouvait ni bouger, ni tourner la tête. Elle devait simplement continuer à regarder droit devant elle comme elle l'avait toujours fait.
Elle sentait, aujourd'hui plus qu'un autre jour, que l'homme attendait quelque chose d'elle.

Excepté la colère qu'il dégageait, quelque chose en lui avait profondément changé. Elle ne savait pas quoi. La crainte et l'incertitude commençaient à la gagner. Crainte qui se transforma petit à petit en angoisse puis en terreur lorsqu'elle réalisa ce qui avait changé.
L'homme ne la regardait pas.
Elle était née pour ça, pour que cet homme l'admire, la contemple, la vénère et aujourd'hui il était là, assis et ne la regardait pas. Il réfléchissait. Elle lui avait souvent reproché ce regard trop insistant mais aujourd'hui son absence la tourmentait.
Soudain, l'homme se leva et saisit l'objet posé sur le banc.
Elle aurait voulu crier.

Elle commença par ressentir quelques picotements aux bouts des doigts puis ces mêmes picotements gagnèrent les jambes puis s'amplifièrent. Elle tomba alors à genoux, à ses genoux mais elle ne dit rien.
Chacun de ses membres étaient maintenant envahit par une ondulation destructrice qui se transforma immédiatement en une sensation de brûlure dévastatrice. Elle aurait voulu hurler sa douleur mais encore une fois elle ne le pouvait pas.
La colère de l'homme s'était inévitablement abattue sur elle. Il avait brandit une masse en hurlant et frappait, frappait encore … jusqu'à la détruire.
S'en était fini d'elle. Son magnifique corps austère et lisse venait d'éclater, de se briser en mille morceaux qui se rependraient aux quatre coins du parc au grés du vent. La poussière volait, piquait les yeux et le nez de l'homme. Sa masse en avait fini de cette statue froide et sans âme à l'image de la femme qu'il avait tant aimé.
En regardant le vent soulever les fragments de ses souvenirs, l'homme se senti enfin libéré du regard insoutenable de cette femme.


j'ai également modifier mon 1er post.
alors c'est mieux ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle   Aujourd'hui à 23:40

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouvelle position amoureuse
» Nouvelle chaîne: Max TV
» Nouvelle habillage pour TMC et 16/9
» La nouvelle voiture "Ratatouille" dans Disney's Stars'n'Cars
» Nouvelle série sur disney chanel ( sonny )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE GREY'S ANATOMY ET PRIVATE PRACTICE :: Grey's Anatomy : le Forum :: Créations de Fans :: Créations littéraires-
Sauter vers: